Le Timeline

timeline le jeu
(photo : éditions Asmodée)

Le Timeline est un jeu qui consiste à placer des évènements historiques les uns par rapport aux autres, sans en connaître la date. A chaque carte correspond un évènement. Les joueurs construisent au fil de la partie une « ligne de temps » qui donne son nom au jeu. Quel est l’intérêt de ce jeu et quelle compétence développe-t-il ? Il apprend à se représenter mentalement le temps…

Le jeu

Dans le jeuTimeline (aux éditions Asmodée), on pose les cartes sur la table dans l’ordre chronologique. Par convention, le temps se déroule de gauche à droite. Cette convention est cohérente avec le sens de l’écriture du français ! On placera donc la carte de l’invention de l’imprimerie par Gutenberg (1454) à gauche de la carte des premiers pas de l’homme sur la Lune (1969). Le joueur dont c’est le tour de jouer prend une de ses cartes et essaie de la placer sur la table par rapport aux deux autres. Et ainsi de suite.

Comme bien d’autres jeux, celui-ci permet à la fois d’acquérir des connaissances et de développer des facultés intellectuelles. Il permet par exemple d’apprendre que Pasteur a mis au point le vaccin contre la rage en 1885… Mais il permet aussi d’appréhender mentalement la représentation du temps, compétence précieuse dans le domaine scolaire notamment. Voyons comment.

 

Se représenter le temps

La façon de se représenter le temps, et les évènements historiques, est très variable selon les personnes. Je le vois bien en rendez-vous, quand j’amène quelqu’un à se représenter mentalement des évènements passés et futurs. Certains font des gestes, et de leur main gauche désignent le passé, leur main droite faisant un mouvement vers le futur. D’autres voient le passé derrière eux, et le futur devant. Il en est qui ont beaucoup d’images qui leur viennent à l’esprit quand ils pensent à un évènement. Ils voient des dinosaures, et peuvent même les entendre gronder ! Un autre imagine une armoire, dans laquelle il range les évènements historiques dans des tiroirs, différents selon les périodes. D’autres encore n’ont aucune image qui leur vient, et ordonnent les évènements dans leur tête en se parlant.

Progressivement, chacun installe dans sa tête toute cette suite d’évènements. J’amène alors la personne à prendre conscience de ce qui se passe dans sa tête quand elle fait ce travail. C’est un des fondamentaux de la gestion mentale : par le questionnement, amener l’autre à prendre conscience qu’il est capable de penser à quelque chose alors qu’il ne l’a pas sous les yeux ou qu’il ne l’entend pas. Ce peut être la bataille de Verdun, sa dernière fête d’anniversaire, le prochain camp scout… Le Timeline permet d’entraîner cette capacité à penser à des évènements, et à les manipuler pour les placer les uns par rapport aux autres, de manière relative.

Et en tant que parent  ?

Quand vous jouez au Timeline, encouragez les enfants à s’imaginer les différents évènements qui sont sur les cartes, à se questionner et à manipuler les notions d’avant et après. Une invention qui utilise l’électricité a forcément était faite après la découverte de l’électricité… C’est évident, mais encore faut-il avoir repéré un indice sur une carte (un appareil est branché sur une prise…), réfléchi, et déduit que l’invention utilise l’électricité. Elle a donc été inventée après.  La recherche d’indices sur les cartes stimule la réflexion.

On peut poursuivre le jeu en créant ses propres cartes. Avec un petit, on fera des cartes sur l’enchaînement des actions du matin (se lever, s’habiller, se brosser les dents…). On peut aussi créer le Timeline familial en créant des cartes sur  : l’année où on a visité le château de Versailles, le jour où Théo s’est cassé le poignet, la naissance de Lucie… Tout est bon pour entraîner le cerveau à manipuler des évènements et les placer dans le bon ordre temporel ! Cela permet d’acquérir de l’aisance pour se repérer dans le temps, et dans l’Histoire. Cerise sur le gâteau : on peut ajouter les évènements historiques plutôt récents (début de la 2ème guerre mondiale, décolonisation d’un pays, mai 68…) avec les évènements familiaux (naissance de Grand-Père, déménagement familial…). Rien de tel pour que les jeunes prennent conscience que l’Histoire n’est pas seulement quelque chose qui est dans les livres, mais qu’ils en font partie, ici et maintenant… Et vous, quels évènements mettriez-vous sur votre Timeline familial ? Répondez-moi dans les commentaires !

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est que c’est article vous  a plu ! Pour vous abonner afin de recevoir gratuitement la lettre de Coach&Plus, avec d’autres articles sur l’intelligence, l’accompagnement des études et l’orientation , c’est par ici.

Laisser un commentaire