Les accompagnements à l’orientation, individuels ou en petit groupe

Votre enfant a plusieurs idées de métiers et ne sait pas laquelle choisir ? Il a peur de se tromper et de le regretter ? Ou au contraire il n’a pas d’idées, et continue dans la filière générale avec une motivation en berne et une anxiété croissante ?

Ses notes sont très moyennes, et les enseignants l’encouragent à choisir une voie professionnelle ou technologique, mais laquelle ? Il est encore bien jeune pour choisir !

Il est en Terminale et cette année, pas le choix, il va bien falloir faire des vœux dans Parcoursup…

Anne-paule Duboulet

Depuis 6 ans que j’accompagne les jeunes dans leur orientation, j’ai mesuré leur inquiétude, et celle de leur famille, face à la construction du projet d’orientation.

L’orientation est un sujet qui me tient à cœur, car j’ai vécu le phénomène courant de non-orientation quand j’étais adolescente, avec les erreurs terriblement classiques :

  • très bonne élève, j’ai passé un bac S (maths et sciences physiques) sans me demander si cela me plaisait, mais c’est parce que c’est ce que faisaient les bons élèves. Heureusement pour moi que j’aimais les maths !
  • j’ai fait une prépa, encore une fois parce que c’est ce que faisaient les bons élèves. Je n’avais aucune idée de ce qu’était le métier d’ingénieur
  • j’ai choisi une prépa « biologie mathématiques » parce que je manquais de confiance en moi et que je ne me croyais pas assez bonne pour aller en prépa « maths sciences physiques;
  • j’ai choisi une école d’ingénieur en géologie parce que j’avais un super prof de géologie en prépa, alors que je n’avais aucune idée des métiers auxquels cela me destinait;
  • j’ai fait une grosse déprime une fois en école d’ingénieur, quand j’ai réalisé que la géologie ne m’intéressait pas tant que ça. Mais j’ai continué jusqu’au bout car j’avais tellement travaillé pour en arriver là…
  • j’ai trouvé un poste d’ingénieur en géologie dans lequel j’ai pu rapidement évoluer vers de la gestion de projet (ça, j’aimais bien !) et faire autre chose que de la géologie;
  • la quarantaine venue, je me suis (enfin !) formée à ce que j’aimais : l’accompagnement des jeunes, avec la pédagogie et les techniques d’apprentissage, et le coaching d’orientation;
  • et j’ai créé mon entreprise. Je fais toujours de la gestion de projet, mais cette fois dans un domaine qui a du sens pour moi, avec la sensation que mon action a un pouvoir de transformation des gens avec qui je travaille.

Méconnaissance totale de mes goûts, centres d’intérêt et envies, confusion entre intérêt des études et intérêt des métiers, choix « à la baisse » par manque de confiance en soi, choix d’une formation sans savoir en quoi consistent les métiers auxquels elle prépare, persistance dans une voie qui ne plait pas tant que ça… 

Hélas, il y en a d’autres !

J’ai coché pas mal de cases dans la série « mauvaise orientation » ! 

Comme quoi cela n’arrive pas qu’aux élèves en échec scolaire, qui doivent faire des choix alors qu’ils ont parfois à peine 15 ans.

L’approche que je propose pour l’orientation est résolument positive : je pars du jeune, de ses goûts, de ce qu’il aime bien faire, de ce dont il rêve… en lui posant des questions à la fois ouvertes et précises, qui stimulent la réflexion. Il a le temps de réfléchir (les séances sont espacées de deux semaines).

Un test en ligne permet de donner des idées… qui sont autant de prétextes à de nouvelles interrogations et recherches. Car il faut apprendre à chercher ! Ce n’est pas une machine magique qui va choisir à sa place vers quel métier ou quelle filière il va s’orienter.

Je m’intéresse aux élèves en difficulté comme aux très bons élèves, car je suis bien placée pour savoir que pouvoir « tout faire » n’est pas plus simple à gérer qu’avoir des choix limités par des résultats scolaires moyens ou mauvais. Ceux-ci ne sont d’ailleurs qu’une photo à un moment donné, pas une fatalité.

Avec l’expérience, j’ai mis en place deux types d’accompagnement : en individuel, ou en groupe d’au plus 7 élèves.

Le contenu de l'accompagnement de coaching d'orientation

Accompagnement individuel

  • 4 rendez-vous d’une heure avec moi, espacés de 2 semaines à chaque fois
  • Un test en ligne à passer à la maison entre deux rendez-vous
  • Le compte-rendu du test, avec un profil psychologique et des suggestions de métiers en adéquation sur une vingtaine de pages
  • Le compte-rendu que je rédige, avec la synthèse de nos échanges, des recherches faites par le jeune, et les pistes d’orientation qui ont émergé
  • Des exercices que je donne d’un rendez-vous à l’autre
  • L’envoi des deux comptes-rendus par mail et par courrier.
  • La relecture d’un CV et d’une lettre de motivation, ou de la rubrique « centres d’intérêt » de Parcoursup, quand le jeune en aura besoin. Ce peut être dans 2 ou 3 ans, j’assure le suivi !
  • Un échange avec les parents au début du premier rendez-vous pour poser le cadre, à la fin du quatrième rendez-vous pour la synthèse, et des échanges par mail ou téléphone au besoin pendant l’accompagnement.

Accompagnement collectif

  • 3 séances d’une heure et demie, espacées de 2 semaines à chaque fois
  • Un groupe de 4 à 7 jeunes
  • Un support que j’envoie avant le premier atelier, et que le jeune complète au fur et à mesure
  • Un test en ligne à passer à la maison, qui donne un profil psychologique
  • Des exercices que je donne d’un atelier à l’autre
  • Un récapitulatif des exercices faits ensemble, pour que le jeune continue sa réflexion après les ateliers

Le bonus : une séance collective d’une heure avec moi pour les parents des élèves du groupe. Vous me faites part de vos questions, et on prend une bonne heure ensemble pour que j’y réponde.

Les caractéristiques de l’accompagnement individuel

  • Souplesse des horaires : nous fixons les rendez-vous au fur et à mesure
  • Questionnement personnalisé : je pose les questions au jeune pendant les rendez-vous, et accompagne sa réflexion de manière individualisée
  • Le test en ligne donne un profil détaillé et des suggestions de métiers étendues. Cela sert de base pour les recherches du jeune, et des discussions avec moi.
  • Le résultat : le jeune est rassuré, conscient de ses capacités et de ses envies. Il a une ou plusieurs pistes d’orientation concrètes à explorer plus avant, avec la méthode que je lui ai montrée.

Les caractéristiques de l’accompagnement collectif

  • Trois rendez-vous fixés à l’avance, avec une échéance connue dès le départ
  • L’énergie du groupe. Je veille à poser le cadre pour que chacun s’exprime en toute confiance. C’est pour cela aussi qu’il n’y a pas d’enregistrement (donc pas de replay), et que je peux demander à ce que les caméras soient allumés. C’est quand même plus agréable de se voir !
  • Le test en ligne donne un profil simple, à partir duquel je donne des suggestions de métier sur lequel le jeune fait des recherches et les partage dans le groupe
  • Le résultat : le jeune est remotivé, il se connaît mieux et a des idées claires sur ce qu’il va faire maintenant pour continuer la construction de son projet.

Ces accompagnements ne sont pas pour votre enfant si...

  • Vous avez déjà décidé qu’il ferait une prépa, ou un certain  métier, ou qu’il prendrait la tête de l’entreprise familiale, 
  • Votre enfant a déjà trouvé quel métier faire, ou dans quel domaine il veut travailler, et sait quelles sont les formations et parcours qui permettent d’y arriver
  • Son lycée ou son collège propose un accompagnement à l’orientation, avec des heures dédiées encadrées par des personnes formées à cela. Un conseiller ou une conseillère d’orientation est disponible pour s’occuper individuellement des élèves et assurer un suivi de la construction de leur projet

Des exemples concrets

  • Bazil : élève de 1ère, il n’avait pas d’idée de métier. A l’issue de l’accompagnement, nous avons identifié son envie d’étudier en alternance, sa volonté de valider un diplôme en 2 ou 3 ans, quitte à poursuivre ensuite ses études, et trois domaines professionnels qui l’attiraient. Plusieurs moyens concrets d’explorer ces domaines étaient identifiés. Dans les mois qui ont suivi, Bazil a continué ses recherches et fait deux stages d’observation, dont un chez un géomètre, qui lui a beaucoup plu. Son bac en poche, il a commencé un BTS de géomètre, en alternance, et se plait beaucoup dans sa formation, notamment pendant les périodes de formation en entreprise.

  • Pauline : élève de 1ère, ses idées de métier partaient un peu dans tous les sens. A l’issue de l’accompagnement, nous avons identifié trois grands domaines, avec une envie de gérer son commerce, son activité. Elle a finalement choisi de faire une école de commerce. Je l’ai aidée pour rédiger des lettres de motivation percutantes qui mettaient son parcours en valeur. Elle est maintenant dans une école de commerce, et a beaucoup de retours positifs à ses candidatures pour des stages. On mesure ici l’intérêt d’apprendre à faire de bonnes lettres de motivation, au lieu de les faire faire par quelqu’un d’autre.
  • Lucie : élève de 3ème, elle était un peu perdue et manquait de confiance en elle. Elle a suivi un atelier sur 3 séances, et a retrouvé le sourire en réalisant qu’elle avait plein de qualités et était capable de beaucoup de choses ! Elle a identifié un secteur qui lui plaisait (les métiers auprès d’animaux) et a continué ses recherches dans ce domaine.

Foire aux questions

Est-ce que ces accompagnements conviennent pour un enfant déscolarisé, en refus scolaire anxieux ?

Oui, c’est même quelque chose qui fait du bien ! Ces accompagnements permettent au jeune de mieux se connaître, d’identifier ses points forts, ses qualités, ce qu’il aime faire, ce qui a du sens pour lui… Je veille à les valoriser, à leur faire prendre conscience de leur singularité, et les reconnecter à leurs envies et ce qui leur donne de la joie.

Est-ce que je peux payer en plusieurs fois ?

L’accompagnement individuel est payable en 4 fois : 95 euros après chaque rendez-vous, soit 380 euros au total. Les rendez-vous ont lieu toutes les deux semaines, ce qui étale le règlement sur 2 mois.

L’accompagnement collectif, de 100 euros par jeune, est payable en 1 fois à l’inscription. Vous pouvez aussi m’envoyer deux chèques, que je pose à un mois d’intervalle.

Que faire si mon enfant « bloque » sur l’orientation, et refuse toute aide ?

Ça arrive, l’orientation est source de stress pour énormément de jeunes…  On peut prendre un rendez-vous téléphonique ou en visio, vous et moi avec lui, pour que je lui explique la démarche. C’est gratuit, et permet de lever des inquiétudes. Le jeune doit être actif dans sa démarche, et je ne ferai pas l’accompagnement s’il n’est pas prêt à s’y investir.

Combien de temps mon enfant doit-il prévoir entre les séances ?

Il aura des recherches à faire et des réflexions à mener, par conséquent il faut prévoir du temps. On ne peut pas faire cette démarche d’orientation pendant les révisions du brevet !

Dans l’accompagnement individuel, 1 à 2 heures de travail sont à prévoir entre deux séances, surtout vers la fin quand il faut faire des recherches sur différents métiers.

Dans l’accompagnement collectif, l’investissement entre deux séances est moins important, mais il l’est plus à l’issue des ateliers. Un objectif est qu’ils repartent motivés, avec une liste d’actions à mener pour construire leur projet.

Le prix des accompagnements

Accompagnement individuel

380 euros payables en quatre fois à l’issue de chaque rendez-vous, soit 4 fois 95 euros

On commence quand vous voulez, sous réserve de disponibilités dans mon agenda.

Les rendez-vous ont lieu sur Zoom, j’envoie le lien le matin du rendez-vous. Ils pourront prochainement avoir lieu dans mon bureau à Trégueux (Saint-Brieuc).

Accompagnement collectif

100 euros par jeune, payables à l’inscription

Prochaine session : à programmer. Si vous trouvez au moins 3 jeunes intéressés en plus du vôtre, j’organise une session rien que pour vous !

Les rendez-vous ont lieu sur Zoom, j’envoie le lien le matin de la séance.  Ils pourront prochainement avoir lieu dans mon bureau à Trégueux (Saint-Brieuc).

Après toutes ces explications, le mieux n’est-il pas qu’on prenne un moment pour échanger de vive voix sur la situation de votre enfant ?

C’est facile et c’est gratuit ! Cliquez sur le bouton et réservez un créneau horaire d’un quart d’heure au moment qui vous convient. Je vous appelle et vous écoute afin de cerner votre besoin.