Le projet « Alibi » ou comment ne pas parler d’orientation

un projet qui n'en est pas un

Depuis l’école primaire, votre enfant répond, à chaque fois qu’on lui pose la question, qu’il veut être vétérinaire, coiffeur, médecin, pâtissier …

Au fil du temps, toute la famille s’est habituée à entendre cette réponse. Avouons que c’est confortable : quand tant de jeunes disent qu’ils ne savent pas quoi faire plus tard, quand tant de parents s’inquiètent de voir leur enfant avancer dans sa scolarité sans savoir vers quoi il va s’orienter, c’est rassurant de se dire : « Il veut fabriquer des meubles, au moins c’est clair ! ».

Mais… et s’il s’agissait d’un projet « Alibi », également appelé projet « Ecran »?

Qu’est-ce que c’est qu’un projet « Alibi » ou « Ecran » ?

Un écran, en parlant d’un projet d’orientation, est une idée de métier derrière laquelle un jeune va se protéger. Cela lui permet d’avoir une réponse toute prête quand on lui pose la question… Et arrivé à un certain âge, en particulier au lycée, cette question lui est régulièrement posée. Avoir une réponse à donner permet de couper court à la discussion : pas la peine de s’inquiéter ou de le questionner plus loin, il sait ce qu’il veut faire !

Comment reconnaît-on un tel projet ?

Il s’agit souvent d’un métier connu et facilement identifiable : tout le monde sait ce qu’est un vétérinaire ou un cuisinier. Idem pour la formation à suivre : ce sont des métiers pour lesquels on trouve facilement les informations sur les filières de formation. Deuxième indice : il arrive que le jeune, si on l’interroge sur sa motivation pour ce métier, n’ait finalement pas grand-chose à dire…

Alors, quel est le problème ?

Votre enfant a pu, à un moment, s’intéresser effectivement à ce métier, et ne pas chercher plus loin. Il arrive parfois que, le temps passant, il commence à douter : est-ce qu’il a vraiment envie de faire ce métier, finalement ? Et c’est là que l’inquiétude peut le gagner ! Quel métier choisir, si ce n’est pas celui-là ? Et que vont dire ses parents, à qui il répète depuis qu’il a 11 ans qu’il veut devenir pédiatre ?

Comment faire, en tant que parent ?

Déjà, ne pas s’étonner, et encore moins dramatiser ! C’est très fréquent à l’adolescence de changer d’avis, d’avoir envie d’exercer un métier avant de se rendre compte que finalement il n’intéresse pas tant que ça. On évite donc les phrases du type : « Tu es sûr de vouloir faire autre chose ? Tu en parles pourtant depuis que tu es tout petit ! » Ou bien « Comment ça tu n’es plus sûr de faire médecine ? Mais on t’a déjà trouvé une chambre à côté de l’Université ! ». Avant tout, il s’agit de rassurer votre enfant : il est en train de douter, de changer d’avis, mais il n’est pas question de le juger sur cela, encore moins de montrer votre inquiétude, voire votre déception.

La bonne approche consiste plutôt à repartir de ce projet... qui n’en est plus un, et d’approfondir : qu’est-ce qui te plaisait dans ce métier ? Tu te voyais faire quoi ? Avec qui penses-tu qu’on travaille quand on fait ce métier ? Quel service on apporte ? A qui ? Qu’est-ce qu’on fabrique ?

Cette façon d’envisager les choses permet d’engager la discussion : on part de ce métier, et on explore tout ce qu’il peut y avoir autour. C’est là qu’on peut découvrir, avec lui, que s’il ne veut plus devenir cuisinier, l’univers de la restauration et de l’hôtellerie l’attire toujours, mais peut-être plus du côté de la gestion. Ou bien que s’il n’a plus envie de devenir vétérinaire, il veut toujours un métier qui l’emmène à travailler dans le domaine de la biologie ou de la santé. Autant de pistes à explorer !

Accompagner son enfant dans son orientation est l’occasion d’avoir des discussions riches avec lui, de l’aider à prendre conscience de ses goûts et de ses envies. C’est pour les parents que j’ai conçu la formation « J’aide mon enfant à s’orienter » : un parcours progressif en 6 modules pour construire avec votre enfant son projet d’orientation.

Vous pouvez imprimer cet aticle en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Si vous voulez le partager avec quelqu’un, transférez-lui l’adresse de cette page  sur laquelle il pourra s’inscrire pour recevoir les exercices et informations que je mets gratuitement à disposition des parents.

Envie de recevoir une semaine sur deux des outils concrets pour mieux accompagner votre enfant dans ses études et son orientation ?

Découvrez la lettre de Coach&Plus, gratuite et sans engagement !

Envie d’échanger de vive voix avec moi ?

Cliquez ci-dessous pour prendre un rendez-vous de 15 minutes avec moi, gratuit et sans engagement, au jour et à l’heure qui vous arrange.

Rendez-vous individuels, ateliers en petits groupes autogérés ou non, conférences, formations en ligne…

Au fil du temps j’ai mis en place plusieurs types d’aide pour les enfants et les parents.