accompagnement individuel pour apprendre à apprendre

enfant en classe école primaire
photo : Fotolia

« Je vois bien que mon enfant travaille, mais les résultats ne suivent pas »
« Le maître dit qu’il.elle est distrait.e en classe »
« Nous passons beaucoup de temps sur les devoirs du soir, parfois dans l’énervement ! »
« Mon enfant est précoce, mais pourtant tout ne se passe pas bien à l’école… »

« Je n’ai pas eu tellement besoin de travailler au collège, mais maintenant ça devient compliqué…. »
« L’autonomie de la fac c’est super, mais j’ai du mal à m’organiser »
« Comment faire pour travailler plus efficacement et continuer mes activités extra-scolaires ? « 
« Je fais des fiches…c’est long, et elles ne me servent pas tant que ça…»

étudiant lycéen au travail
photo : KG Devaras pour Unsplash

Certains enfants et adolescents ont besoin de l’aide d’un parent ou d’un intervenant extérieur pour faire leurs devoirs et apprendre leurs leçons. Cela prend du temps et peut finir par peser sur la vie de famille ! Comment le rendre plus autonome ?

Le coaching scolaire avec la gestion mentale va aider l’enfant à prendre conscience de ce qu’il fait lorsqu’il apprend : comment être attentif en classe ? Comment mémoriser mes leçons, qu’il s’agisse d’une poésie à apprendre par coeur ou d’une leçon d’Histoire sur laquelle j’aurai des questions?

Ce n’est pas du soutien scolaire qui aurait lieu toute l’année. L’objectif est de prendre conscience de ce que veut dire être attentif en classe ou quand on lit quelque chose, de la façon dont on mémorise des informations pour les utiliser plus tard, de ce en quoi consiste le fait de réfléchir sur un problème… J’explique aussi aux parents comment accompagner leur enfant vers l’autonomie.

Quelques rendez-vous permettent de dégager des pistes de travail, que l’élève met en pratique en cours et à la maison. Nous analysons alors ensemble ce qui fonctionne bien, les nouvelles questions qui émergent (et c’est bon signe !), ce qui a du sens pour lui et lui redonne de la motivation.

Certains jeunes dont la scolarité se passait bien sont démunis lorsque la difficulté et la charge de travail augmentent. Parfois c’est dès l’entrée au collège que les difficultés se font sentir, parfois à l’entrée en quatrième, à l’entrée au lycée… Et l’expérience m’a montré que c’est aussi après le baccalauréat que l’étudiant ou l’étudiante voit s’amplifier des difficultés qui jusque là étaient surmontables.  Cela arrive dans des cursus exigeants : en prépa par exemple, la charge de travail est telle que les méthodes de travail qui fonctionnaient bien jusque là ne suffisent plus (il faut bien dormir à un moment ou à un autre !). A l’Université, c’est l’autonomie qui peut s’avérer un piège redoutable : comment organiser son travail  ? Comment faire pour préparer une séance de TD (travaux dirigés) de façon à en tirer le maximum de bénéfice ? Certaines filières au contenu dense, comme les BTS, BUT (ex-DUT) accueillent des bacheliers qui n’ont pas toujours acquis les méthodes de travail nécessaires. Parfois, les lacunes dans certaines matières ne sont pas compensées par l’aisance dans d’autres.

Dans toutes ces situations, le coaching scolaire avec la gestion mentale va aider le jeune pour qu’il découvre la méthode d’apprentissage qui lui convient le mieux, retrouve la motivation et travaille efficacement. La gestion mentale, ou pédagogie de l’apprentissage, permet de découvrir :

– comment être attentif et concentré, en cours ou quand on travaille seul chez soi ?

– comment comprendre : comment trouver le sens de ce qu’on est en train de lire ou d’écouter ?

– comment réfléchir : comment faire le lien entre la question qui est posée et le cours, voire tout ce qu’on a appris avant ?

– comment mémoriser : comment graver des connaissances dans sa mémoire et être sûr de les retrouver au bon moment ?

– comment imaginer des réponses aux questions posées, comment utiliser tout ce qu’on a appris pour résoudre un nouveau problème ?

Autour de cela intervient le fait d’apprendre à communiquer ses idées, à l’écrit comme à l’oral. Comment faire, une fois qu’on sait ce qu’on va dire ou écrire, pour y mettre de l’ordre et de la clarté pour que l’interlocuteur comprenne  ? On voit bien que c’est une compétence utile à l’école, mais aussi dans n’importe quelle situation de la vie courante ou de la vie professionnelle.

Avec les élèves du primaire, je demande à ce qu’un parent soit présent pendant le rendez-vous. Il observe ainsi comment son enfant travaille, réussit… et peut alors mieux l’accompagner à la maison. Avec les lycéens, je vois un parent au début du premier rendez-vous, pour poser le cadre, puis les rendez-vous ont lieu avec le jeune tout seul. De toutes façons, une fois au lycée ils n’apprécient en général pas trop que les parents se mêlent de leur méthode de travail ! Pour les collégiens… ça dépend. J’en discute avec le jeune et ses parents avant de déterminer si l’un d’eux reste présent pendant le rendez-vous ou pas.

Les séances durent 1 heure et coûtent 50 euros. Si elles ont lieu en visio, je vous envoie un lien Zoom par mail la veille ou le matin. Si elles ont lieu dans mon bureau, je  veille aux gestes barrières : je sors vous accueillir et ouvrir les portes, et nous gardons un masque pendant le rendez-vous.

Des questions, envie d’échanger de vive voix ? Vous pouvez m’envoyer un mail à cette adresse : apduboulet@coachetplus.fr ou bien aller sur cette page pour fixer un rendez-vous téléphonique de 15 minutes, gratuit et sans engagement.

Envie de recevoir une semaine sur deux des outils concrets pour mieux accompagner votre enfant dans ses études et son orientation ?

Découvrez la lettre de Coach&Plus, gratuite et sans engagement !

Envie d’échanger de vive voix avec moi ?

Cliquez ci-dessous pour prendre un rendez-vous de 15 minutes avec moi, gratuit et sans engagement, au jour et à l’heure qui vous arrange.

Rendez-vous individuels, ateliers en petits groupes autogérés ou non, conférences, formations en ligne…

Au fil du temps j’ai mis en place plusieurs types d’aide pour les enfants et les parents.